Par: Anie Rouleau

Quelle aventure que je vis!

Tout a commencé avec l’audition pour Dragon’s Den à Montréal au début du printemps 2019. J’étais loin de me douter de la tournure des événements pour The Unscented Company et moi.

Même après avoir été choisie parmi 5 000 entrepreneurs, je n’étais pas certaine de vouloir poursuivre le processus. J’étais très consciente que j’avais tout fait à l’envers depuis le début en investissant ma maison et toutes mes économies dans mon entreprise. Chose que les dragons soulignent comme étant la chose à ne pas faire en affaires.

Et puis le grand jour est arrivé. Steven et moi avons conduit jusqu’à Toronto pour l’enregistrement de l’épisode. Une expérience douloureuse. J’étais détruite. Durant les premières 60 secondes, je n’ai pas pu me souvenir de mon nom, de mon entreprise et même de ma mission dans la vie. Je voulais abandonner, ici et maintenant. La seule et unique raison qui m’a fait rester, à ce moment, est mes enfants. J’ai su qu’en quittant le plateau, j’allais les décevoir.

J’aurais voulu pouvoir me cacher sous une roche. Avoir une offre d’un dragon était tellement important pour moi… Et en même temps, je voulais me battre au nom des femmes entrepreneures, au nom des entreprises écoresponsables, des entreprises certifiées B CORP. Je voulais me battre pour ma mission principale, la réduction de l’empreinte plastique. Mais je n’ai pas pu. Je n’ai pas eu le courage de prendre parole et de dire haut et fort qu’on peut croître tout en étant durable. Et que je crois fortement en la certification B CORP, à la possibilité de faire des affaires différemment, avec une raison d’être.

Ceci étant dit, j’ai reçu deux bonnes offres de Michelle et Arlene, pour lesquelles je serai toujours reconnaissante. Malgré tout, j’étais certaine que mon passage ne serait pas diffusé à la télé.

Deux semaines plus tard, j’ai reçu un appel de CBC m’invitant à revenir à Toronto pour tourner d’avantage de matériel afin de leur permettre de mieux comprendre l’entreprise. Il semblerait que mon elevator pitch n’avait pas été assez clair. ;)

J’ai bien sûr accepté, pensant que j’avais une chance de mieux promouvoir ce en quoi je crois au plus profond de moi, qu’on doit tous faire partie de la solution afin d’éliminer l’utilisation de plastique à usage unique.

Le moment est finalement arrivé, et c’était encore mieux que je ne l’avais imaginé. Ce jour-là, j’ai remporté le gros lot à la lotto. Le président de Canadian Tire, Greg Hicks, m’a surprise en plein tournage.

C’est l’air confiant qu’il m’a dit : “Bienvenue dans la famille Canadian Tire. Nous avons choisi The Unscented Company et allons déployer tes produits dans nos 500 magasins à travers le pays.“

Vous vous en doutez, j’étais sans mot. La vérité, c’est que mon entreprise venait de prendre le plus grand tournant de son existence, en 15 secondes. Greg me donnait l’opportunité que j’attendais. Ma voix n’est pas assez puissante pour changer les habitudes de consommation d’un pays en entier, mais je suis convaincue qu’ensemble on pourra réellement faire une différence.

Je suis extrêmement reconnaissante et très consciente de la chance que j’ai de travailler avec une si belle entreprise canadienne. Je n’aurais jamais pu espérer un meilleur partenaire. J’encourage tout le monde à voir comment ils s’impliquent dans différentes communautés et à travers diverses initiatives durables (site web). Un ami me parlait de l’implication de Canadian Tire durant les inondations au Québec. Ils ont non seulement offert de l’aide sur le terrain grâce à plusieurs volontaires, le prix des pompes a eau a été réduit afin que tout les gens dans le besoin puissent s’en procurer une. Ai-je besoin d’en dire plus?

Merci Canadian Tire de croire en nous, de croire en une entreprise dirigée par une femme et de croire en une économie locale et durable. Vous êtes une réelle inspiration.

À tous les entrepreneurs qui me lisent en ce moment, soyez assurés que lorsque vous êtes animés par une vision claire et précise, vous y parviendrez. Certains diront que c’est de la chance ou le destin, moi j’appelle ça une raison d’être.

- Anie

the unscented co